Faire voyager les élèves dans le temps avec des carnets de voyage

L’année dernière, j’ai demandé à mes élèves de 5ème d’écrire dans des carnets et de les illustrer pour raconter un voyage imaginaire dans les temps modernes, à la rencontre des personnages clés de cette période : Christophe Colomb, Laurent de Médicis, Luther, Galilée, etc.

La mise en œuvre?

Les carnetVoyage dans le passés de voyage dans le temps portaient sur le chapitre d’histoire en 5ème : « les bouleversements des temps modernes » . Les élèves ont eu 6 semaines pour réaliser ce travail. Lorsque nous travaillons sur les carnets, mes élèves maîtrisent plutôt bien les codes du récit en histoire. Ils sont déjà autonomes dans la rédaction de récits et descriptions en histoire-géographie.  Ils savent que dans un récit d’histoire, on doit situer dans le temps, définir les mots-clés, raconter/décrire voire expliquer les faits, etc.
J’ai bien insisté sur la particularité de cet exercice de rédaction : mélanger histoire et fiction, faits historiques et imagination. Pour les faits historiques, le cours servait de support. Les élèves devaient alors se servir du cours pour créer et raconter leur histoire. J’ai également insisté sur le fait que je voulais qu’ils me surprennent par leur imagination, leur créativité et que j’espérais être emportée dans des histoires captivantes.

Les consignes :

  • acheter un carnet ou un petit cahier
  • ne pas changer les faits historiques
  • raconter et décrire chaque bouleversement des temps modernes (la découverte du nouveau monde, la renaissance, la crise religieuse et les progrès scientifiques)
  • Insérer des dialogues avec un acteur de chaque bouleversement (un dialogue avec Christophe Colomb ou Cortés, Laurent de Médicis, Luther et Galilée)
  • faire part de son avis personnel tout au long du voyage et dans la conclusion du carnet
  • rédiger une introduction pour expliquer comment on a voyagé dans le temps
  • créer un récit captivant
  • soigner l’esthétisme : une belle couverture avec un titre, des illustrations à l’intérieur du récit

Intérêts d’un tel travail ?

Le premier intérêt que j’ai trouvé c’est de permettre aux élèves de produire un travail individuel en s’investissant notamment dans la création et  dans la fabrication d’un objet personnel (d’où le choix du carnet comme support, un support personnalisable dans l’esthétisme comme dans l’écriture).

Les autres intérêts :

  • maîtrise de la langue française
  • travailler sa culture humaniste
  • travailler sur la créativité des élèves
  • pour les intelligences multiples : travailler les intelligences verbale-linguistique, visuo-spatiale, inter et intrapersonnelle, logico-mathématique, kinesthésique.

Les résultats?

  • Des travaux riches et de qualité : qualité dans le récit, l’esthétisme comme dans la créativité
  • Des élèves qui nous surprennent. Des élèves moyens qui se sont « révélés ».
  • Des élèves qui ont une créativité et une imagination sur lesquelles on ne travaille pas assez. Un élève a choisi d’inviter chacun de ses amis dans chacun de ses voyages dans le temps, un autre a préféré voyager avec une puce qu’il appelle Pixi. Unn autre fasciné par Cortès lui raconte ce qu’il va accomplir et modifie l’histoire. Suite à cela, il doit alors tout faire pour revenir en arrière et rétablir les choses. Un autre élève vit dans le futur, un autre est un cobaye d’une expérimentation organisée par le CNRS pour voyager dans le temps.
    voyage dans les temps moyennageux

Comme nous étions en fin d’année, j’ai organisé pendant une heure de cours une cérémonie intitulée « History Awards » dans laquelle je décernais des prix dans plusieurs catégories avec des nommés et des gagnants : l’histoire la plus originale, le récit le plus captivant, le meilleur style littéraire, le meilleur récit/la meilleure description historique, le meilleur esthétisme, le meilleur titre, les meilleurs dialogues, la meilleure nouvelle, l’élève qui s’est le plus révélé, etc. Une manière de récompenser tous les élèves dans leurs multiples efforts.

Est-ce-que ça marche?

Oui ça marche mais cela nécessite du temps.  Bien sûr, selon le profil d’élèves il faut adapter ses exigences, le travail demandé ainsi que la manière dont on les accompagne. Les carnets de voyage peuvent aussi être déclinés en géographie ou dans d’autres disciplines (un carnet de voyage après avoir effectué un voyage scolaire par exemple).  Cette année, je reprends avec mes 6ème le projet des carnets de voyage. Cette fois-ci, je leur demande d’effectuer un tour du monde imaginaire en visitant des lieux étudiés en géographie: Chicago, Mumbai, le Groenland, etc. L’année prochaine je souhaiterais réaliser un carnet de voyage par classe, une œuvre collective dans laquelle chaque élève écrirait des fragments.

Publicités
Catégories : Dans ma classe, Travailler l'écrit, Travailler la créativité | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :