Se positionner par rapport au shimaoré ou au shibushi quand on enseigne à Mayotte

shimaore françaisA Mayotte, les professeurs sont confrontés à des élèves qui ont pour langue maternelle le shimaoré (dialecte dérivé du swahili)  ou le shibushi (dialecte dérivé du malgache)Les cours se font et doivent se faire en français. Mais beaucoup d’élèves ne sont pas à l’aise avec la langue française. Ainsi, en 6ème on accueille des élèves qui rencontrent d’importantes difficultés pour lire, écrire, et/ou parler en français. Les deux facteurs liés à ce problème sont :

  • en dehors de l’école, les élèves ne parlent pas en français, à la maison ils parlent le shimaoré ou le shibushi
  • à l’école primaire, certains professeurs leur ont donné des cours en shimaoré, les bases de la langue française n’ont donc pas été travaillées.

Bannir ou accepter le shimaoré/le shibushi dans nos cours?

J’ai choisi d’accepter le shimaoré dans mes classes et de ne pas le bannir. Pour quelles raisons? Parce que très vite, je me suis rendue compte que réprimander un élève en martelant : « IL EST INTERDIT DE PARLER EN SHIMAORE EN CLASSE » n’avait aucune efficacité. Les élèves sont frustrés de ne pas pouvoir s’exprimer comme ils le souhaiteraient en français, ajouter de la violence à cette frustration en rejetant leur langue maternelle ne les conduit pas à mieux parler français. En outre, malgré les interdictions, les élèves continuent à s’exprimer entre eux dans leur langue maternelle. Lorsqu’ils travaillent en groupe, les élèves échangent en shimaoré pour pouvoir communiquer dans l’aisance. Si je leur interdisais l’usage du shimaoré en classe, je rendrais inefficaces les travaux de groupe.

Accepter le shimaoré pour enrichir ses cours

J’accepte l’utilisation du shimaoré à condition qu’elle serve à l’expression et à la compréhension en français. J’ai une règle : jamais je ne m’exprime en shimaoré avec les élèves. Il peut m’arriver d’employer un mot dans une phrase, souvent dans les sermons. Par exemple lorsqu’ils sont agités, je leur dit : « arrêtez vos madharawou (bêtises) et concentrez-vous ».

J’accepte qu’ils échangent entre eux en shimaoré même lorsqu’ils effectuent un travail. Ce travail est dans tous les cas écrit ou présenté à l’oral en français.

Lorsqu’un élève s’adresse à moi en shimaoré (pour participer ou pour me dire quelque chose), je l’invite à reformuler en shimaoré. Lorsqu’il ne sait pas comment le dire en français, je lui dis et lui fais répéter.

A la fin de l’heure, il m’arrive parfois d’inviter quelques élèves à reformuler le cours en shimaoré. Les autres élèves devant vérifier s’ils ont bien traduit: « ah non Madame, il a dit n’importe quoi, tel mot ne se traduit pas comme ça ». Il m’arrive aussi de faire traduire quelques phrases pendant un cours, notamment lorsque je donne une tâche un peu complexe à effectuer et que je veux être certaine que tout le monde a compris.

Des collègues de langue choisissent de faire traduire certains vocabulaires en français et en shimaoré (par exemple pour l’apprentissage des nombres)

L’avantage d’avoir un panel de vocabulaire en shimaoré quand on est professeur

Connaître quelques mots ou quelques phrases en shimaoré peut être utile. Cela peut permettre de « crâner » un peu devant les élèves. Bizarrement, le professeur qui finit un sermon par un mot ou une phrase en shimaoré suscite toujours plus de fascination chez les élèves. C’est aussi un moyen de montrer aux élèves que même si les cours se font en français et que nous exigeons d’eux qu’ils progressent dans cette langue, nous n’oublions pas leur langue et nous nous intéressons à leur culture. Lors des réunions parents-professeurs, glisser quelques mots en shimaoré permet de briser un peu la barrière qui existe entre le professeur et les parents, du fait de la présence d’un traducteur.

Vous trouverez sur ce site un dictionnaire français/shimaoré. Vous pouvez aussi demander à vos collègues et même à vos élèves de vous apprendre quelques mots.

Publicités
Catégories : Enseigner à Mayotte | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :